New Balance 997

La success story de la New Balance 997

Depuis sa création en 1906 à Boston, New Balance a toujours avancé prudemment mais sûrement, tout d’abord sur le marché du sportswear, puis sur celui du streetwear qu’elle a véritablement investi à partir des années 80 lorsque le phénomène sneakers a émergé. Cette prudence davantage esthétique que technologique a eu un impact indéniable sur l’évolution stylistique de ses modèles iconiques, à commencer par la 997 à qui il a fallu pas moins de 30 ans pour véritablement s’inscrire dans une nouvelle ère. Autrement dit, pour migrer des pistes de course sur lesquelles elle est née en 1991 vers la rue où elle s’épanouit désormais aux pieds des amateurs de baskets que vous êtes.

Des pistes de course à la rue, retour sur le succès de la New Balance 997

L’évolution de la New Balance 997 illustre ainsi parfaitement cette fameuse prudence qui permet encore à la marque américaine d’assurer sa pérennité tout en préservant son ADN.

Une première vie aussi brève qu’intense.

New Balance 997 WMNS - 1991
New Balance 997 WMNS – 1991

Conformément à ce que nous expliquions précédemment, la silhouette a vu le jour en 1991, à l’heure où il était indispensable pour les principaux équipementiers d’innover, aussi bien techniquement que visuellement, pour rester dans la course aux chaussures de running. Dans cette optique, New Balance s’est tourné vers Steven Smith afin d’agrémenter la mythique gamme 99X d’une nouvelle empreinte, à la fois plus performante et séduisante, sans pour autant casser les codes du retro-running que chacun de ses prédécesseurs s’était efforcé de cultiver avec une efficacité remarquable. Smith a donc misé sur une ligne élancée, simple et élégante, qui a d’abord été imaginée pour la gente féminine. Pourvue des systèmes d’amorti ENCAP et C-CAP, la première version de la New Balance 997 était estampillée d’un logo latéral bien plus discret que celui qui s’est invité par la suite sur sa tige quand elle a été déclinée pour les hommes.

Avec sa structure en mesh couplé à du cuir suédé et une palette de gris qui constitue plus que jamais la marque de fabrique de New Balance, la 997 a rapidement obtenu le succès escompté auprès d’un large public. Si ses nombreux atouts ne sont évidemment pas étrangers à ce succès, la chaussure de course de 1991 doit aussi son salut à Bill Clinton qui en est devenu malgré lui l’ambassadeur au fil de ses différentes sorties à proximité de la Maison Blanche.

Bill Clinton avec la New Balance 997 aux pieds.
Bill Clinton avec la New Balance 997 aux pieds.

La success story de la New Balance 997 ne serait sans doute pas aussi belle si cette dernière n’avait pas été confrontée à quelques obstacles. Le plus important d’entre eux est intervenu en 1994 suite à la délocalisation de l’usine qui la produisait jusqu’alors. D’après le récit tenu par quelques fans inconditionnels du modèle, les ressources matérielles nécessaires à sa fabrication auraient été égarées au cours de ce qui ne s’apparente finalement qu’à un déménagement. Qu’à cela ne tienne, Steven Smith ayant quitté la firme américaine peu après le lancement de la 997, New Balance s’est retrouvé dans l’incapacité de relancer sa fabrication, en tout cas à court terme.

La New Balance 997 est morte, vive la NB 997.5 !

Si la fabrication et par conséquent la commercialisation de la 997 ont été arrêtées, la demande pour la silhouette devenue rare, elle, n’a fait que s’accroître. Comme on s’accorde à le dire souvent, ce n’est qu’après avoir perdu quelque chose qu’on se rend compte à quel point elle était précieuse… Face à la pression des sneakers addicts, et dans le cadre d’un projet de collaboration initié en 2008 par l’enseigne japonaise United Arrows & Sons, New Balance a replacé la basket de Steven Smith au centre de ses préoccupations. Il n’était toutefois pas question de simplement relancer la machine. Les équipes créatives de la marque de Boston ont profité de ce premier travail collaboratif autour de l’élue pour l’améliorer, notamment en combinant sa tige avec la semelle équipée de la technologie ABZORB de la 998. La New Balance 997.5 est ainsi née. Inspirée en grande partie d’un des coloris historiques de la NBX M900 de 1991, la paire arborait une robe inévitablement grise en cuir suédé avec laquelle contrastaient des touches de rose vif et de violet.

United Arrows and Sons x New Balance 997.5 - 2008
United Arrows and Sons x New Balance 997.5 – 2008

Un retour définitif en 2014 grâce à Concepts

Concepts x New Balance 997 "Rosé" - 2014
Concepts x New Balance 997 « Rosé » – 2014

Sous l’impulsion de Deon Point, le directeur créatif de Concepts, la New Balance 997 a fait son grand retour au mois de janvier 2014 dans une version « Made In USA » non seulement plus luxueuse, mais aussi plus fidèle à la chaussure originale. Bien que subtiles, les changements d’ordre essentiellement visuel apportés à cette dernière ont fait mouche, d’autant que ce retour s’est accompagné de nouveaux coloris très réussis, à l’image de la New Balance 997 « Rosé » issue de la collaboration avec Concepts. La 997 a ainsi retrouvé ses lettres de noblesse, après une longue période de disette, poussant les designers de l’équipementier à la revisiter entre 2018 et 2019 dans deux itérations inédites, les NB 997H et S, qui continuent de perpétuer brillamment l’héritage de Steven Smith à travers des lignes respectivement lifestyle et sportives accessibles.