Virgil Abloh
Nike Sneakers

Off-White x Nike « The Ten » : la collaboration signée Virgil Abloh qui a métamorphosé le sneakers game

Aujourd’hui, quand on vous parle des collaborations entre les grands acteurs du sneakers game, il y a de fortes chances pour que le nom de Virgil Abloh vous vienne tout de suite en tête. Rassurez-vous, c’est tout à fait normal. Et pour cause, le fondateur du label Off-White continue de marquer les esprits en apposant son style créatif inimitable sur les baskets iconiques de Nike avec une classe et une efficacité toujours aussi redoutables. Sur tous les fronts, l’ancien bras droit de Kanye West et actuel directeur artistique de la collection masculine de Louis Vuitton n’a pourtant commencé à travailler avec Nike qu’en 2017, autrement dit depuis hier si on compare cette ancienneté avec celle qui lie la marque au Swoosh à d’autres références du streetwear telles qu’atmos.

Comment Virgil Abloh a-t-il réussi à marquer à tout jamais le monde des baskets de son empreinte ?

Off-White x Nike - The Ten

Si Virgil Abloh et Off-White jouissent d’une telle popularité dans l’univers de la basket, et plus globalement dans celui de la mode urbaine, c’est parce que leur histoire d’amour avec l’équipementier américain a démarré sur les chapeaux de roue. C’est en effet il y a trois ans que Nike et Abloh ont officiellement levé le voile sur la collection « The Ten ». Composée comme son nom l’indique de 10 paires figurant parmi les plus emblématiques de Nike, cette série finalisée en l’espace d’une dizaine de mois seulement constitue pour beaucoup de sneakers addicts le point de départ de leur passion. C’est également avec elle qu’est née la tendance déstructurée, un véritable phénomène stylistique que les designers de la firme de Beaverton s’efforcent de cultiver au fil de modèles devenus parfois cultes, à l’image de la Air Force 1 Shadow.

La collection « The Ten » est structurée autours de deux thèmes aux caractéristiques à la fois visuelles et techniques différentes. Chaque silhouette a toutefois été conçue dans le seul et unique but de sublimer l’esprit initié par leurs créateurs respectifs en jouant principalement sur les matières à l’aide d’un outil certes surprenant, mais ô combien efficace : un couteau X-ACTO. Celui-ci a permis à Abloh de découper précisément la languette des lacets de chacune de ses baskets pour faire apparaître la mousse qui les compose. Il lui a aussi été indispensable pour déplacer les logos latéraux et les étiquettes sans dénaturer l’ADN des chaussures qui, par ailleurs, ont été pourvues d’inscriptions apposées au marqueur noir ou blanc en fonction de leur coloris. Alors qu’elles avaient initialement vocation à révéler des informations techniques et historiques relatives aux différents modèles, ces inscriptions se sont progressivement imposées comme la signature du patron d’Off-White.

Off-White x Nike – REVEALING

Le thème REVEALING est l’essence même du style déstructuré auquel est désormais associé Virgil Abloh. Ce dernier l’a travaillé sur 5 références majeures de Nike que sont la Air Jordan 1, la Air Max 90, la Air Presto, la Air VaporMax et la Blazer.

Off-White x Nike – GHOSTING

Le thème GHOSTING donne quant à lui la part belle à la transparence, avec 5 paires dotées d’un upper partiellement translucide. Il s’agit de la Air Max 97, la Zoom Fly SP, la Air Force 1, la React Hyperdunk 2017 et la Converse Chuk Taylor.

Que des numéros 10 dans ma team !

Conformément à ce que nous expliquions précédemment, Virgil Abloh a tout de même eu l’honneur et le privilège de revisiter 10 des nombreuses baskets qui ont joué un rôle prépondérant dans l’histoire de Nike, et ce dans le cadre d’une seule collaboration. Parmi celles-ci figure notamment la mythique Air Jordan 1, la toute première chaussure signature de Michael Jordan, dans un coloris étroitement inspiré de celui façonné par son designer Peter Moore à partir des couleurs des Chicago Bulls avec lesquels MJ a débuté sa carrière professionnelle en 1984. On retrouve également la Air Max 90 de Tinker Hatfield, qui vient de fêter ses 30 ans, ainsi que la Presto, imaginée quant à elle par son frère Tobie en 2000, ou encore l’indémodable All Star de Converse. Et que dire de la Air Force 1, la silhouette de Bruce Kilgore grâce à laquelle Nike a (enfin) réussi à s’immiscer sur les prestigieux parquets de la NBA en 1982. Vous l’aurez compris, « The Ten » est une collection constituée uniquement de sneakers classiques, et cela a sans aucun doute aussi contribué à son succès.