Resell de sneakers
Non classé

Resell de sneakers : tout savoir sur la revente de baskets

Au cours des dernières années, le resell de sneakers est devenu incontournable pour ses acteurs historiques, évidemment, mais aussi et surtout pour toutes celles et ceux qui n’ont pas d’autres choix que de casser leur tirelire à la revente pour s’offrir LA paire de leurs rêves. Si le marché de la seconde main des baskets n’a rien de nouveau, il a en effet pris une toute nouvelle ampleur grâce au développement de la vente en ligne, démultipliant ainsi le champ des possibles à la fois pour les acheteurs et les revendeurs qui n’ont jamais eu autant de facilité qu’aujourd’hui à se rencontrer. L’heure où il fallait faire partie d’un cercle restreint de connaisseurs évoluant en sous-marin pour dénicher un modèle introuvable dans le commerce après sa vente au retail est donc à présent révolue. Grâce à cette digitalisation de l’offre, il « suffit » de naviguer de sites en sites pour commander le précieux sésame après avoir soigneusement comparer ses prix. Voilà comment se passe le resell de sneakers à la sauce 2.0.

Resell de sneakers : de quoi parle-t-on ?

Vous l’aurez compris, on parle de resell (revente) par opposition au retail (vente). La pratique ne date pas d’hier. Bien au contraire, elle est née en marge de l’explosion du phénomène sneakers dans les années 80. C’est à cette période que sont apparus certains classiques tels que la Air Jordan 1 pour lesquels la demande a toujours été supérieure, ou presque, à l’offre. Pour autant, ce n’est qu’il y a quatre ou cinq ans que le marché a évolué, pour ne pas dire muté, vers une véritable industrie qui pèse à présent plusieurs millions de dollars. Car le resell de sneakers a beau être d’abord une affaire de passionnés, voir d’amoureux des baskets, il est aussi malheureusement une source de business souvent plus utopique que lucrative dont cherchent à profiter de plus en plus d’acteurs peu scrupuleux. Il suffit de voir le nombre de personnes qui s’inscrivent aux raffles organisées chaque semaine par les principaux équipementiers pour s’en rendre compte. Si vous croyez que tous les participants ont espoir d’être tirés au sort pour ajouter les paires ainsi proposées à leur collection, détrompez-vous ! La plupart d’entre eux ne sont motivés que par l’appât du gain, c’est-à-dire la revente à des prix parfois exorbitant puisque c’est bien connu : tout ce qui est rare est cher.

Toutefois, comme nous l’évoquions précédemment, ce gain est généralement utopique.

Le système de raffle n’a effectivement simplifié que le processus d’achat, en évitant les longues files d’attente devant les shops spécialisés les jours de sortie ainsi que les échauffourées que celles-ci ont pu générer par le passé. Nous avons encore tous en mémoire les scènes de violence qui ont éclaté en marge de la release de la Staple x Nike Dunk « Pigeon » à New York, en 2005. La revente, elle, reste complexe, notamment parce que le commun des mortels n’est pas prêt à sacrifier un tiers de son salaire mensuel pour acheter ce qui ne reste finalement que des chaussures, sur une place de marché lambda qui ne lui offrira aucune garantie sur son authenticité. C’est précisément pour cette raison que nous vous conseillons vivement de recourir à un site spécialisé si vous souhaitez faire l’acquisition d’une paire de sneakers au resell.

Resell de sneakers : nos conseils pour éviter les fakes

L’authenticité, voilà l’un des principaux fléaux auxquels est d’autant plus confronté le marché de la revente depuis qu’il s’est digitalisé. Cela n’a rien d’étonnant dans la mesure où il est particulièrement simpliste de tromper la vigilance des acheteurs sur des plateformes de vente entre particuliers très populaires telles que Leboncoin, Vinted ou encore eBay, même si ce dernier a décidé de traiter le problème de la contrefaçon à bras-le-corps en procédant d’ici peu à l’authentification des sneakers commercialisées par son intermédiaire.

Les meilleurs sites de resell français et étrangers

Sans surprise, notre premier conseil est donc de privilégier les sites de resell connus et reconnus. Ces derniers possèdent les ressources humaines et matérielles indispensables à l’examen de chacun des produits référencés dans leur catalogue, ce qui prévaut pour les baskets autant que le textile et tous les accessoires estampillés du logo des plus grandes marques de sport et de streetwear. En France comme à l’étranger, la référence reste StockX, que l’on peut légitimement considérer comme « la Bourse de la basket ». Fondé à Détroit en 2016 par Dan Gilbert, Josh Luber et Greg Schwartz, StockX connaît un succès qui ne doit rien au hasard. En l’espace de quelques années, la diversité de son offre et la qualité de ses services, incluant une procédure minutieuse d’authentification de tous ses articles, lui ont permis de devenir et rester le numéro un mondial devant GOAT, l’application dans laquelle Foot Locker a investi 100 millions de dollars au mois de février 2019.

StockX présente cependant des points faibles non-négligeables, à commencer par les frais de douane impactés à ses clients lors des transactions intercontinentales.

Heureusement pour nous qui résidons loin du pays de l’oncle Sam, des alternatives européennes aux leaders américains existent. On pense par exemple à Klekt, qui joue un rôle de plus en plus important sur la scène internationale du resell. Comment ne pas citer également Wethenew, un pure player 100% français qui n’en fini plus de faire parler de lui sur le sneakers game francophone. Si vous vous demandez pourquoi, allez dès à présent faire un tour sur son site, en espérant qu’il vous reste un peu de place dans votre dressing car il y a de fortes chances pour que vous y succombiez à vos envies de shopping.

Le resell c’est bien, le retail c’est mieux !

Bien que le resell de sneakers soit désormais ancré dans les mœurs, comme nous venons de le voir, il ne doit pas constituer un levier d’achat de prédilection. Autrement dit, vous devez garder à l’esprit qu’acheter au retail des baskets aussi rares soient-elles reste possible. Cela implique cependant que vous soyez à l’affût des dernières sorties et que vous maximisiez vos chances de pouvoir les acquérir à leur prix de vente conseillé, par exemple en participant à plusieurs raffles lorsque la hype autour d’une paire est particulièrement forte. En cas d’échec, et seulement dans ce cas, vous pourrez alors vous tourner vers la seconde main à condition d’être prêt à casser votre tirelire.